BAROMÈTRE DE L’OBSERVATOIRE
Premier portrait des sociétés à mission

Janvier 2021
Une croissance rapide du nombre de sociétés à mission

Si la qualité de société à mission existe depuis le 22 mai 2019 (date de promulgation de la loi Pacte), le mouvement a réellement débuté en 2020 pour deux raisons majeures :
— Le décret d’application a été publié le 2 janvier 2020.
— Le changement statutaire est le fruit d’une démarche exigeante, qui demande un temps de travail, de maturation et de validation généralement compris entre 6 et 18 mois selon la taille, l’actionnariat et le secteur d’activité des entreprises.
Les sociétés à mission sont au nombre de 88 aujourd’hui et leur progression est rapide au dernier trimestre 2020 : l’augmentation a été de 60%. L’année 2021 devrait être celle de l’amplification de ce nouveau modèle d’entreprise.
Une grande diversité de tailles d’entreprises

La distribution des tailles des sociétés à mission reflète celle du tissu des entreprises françaises, ce qui a tendance à montrer que cette nouvelle qualité est à l’image de la variété de nos entreprises : il ne s’agit ni d’une forme réservée aux grandes, ni aux petites. Les PME et TPE devraient rester majoritaires parmi les sociétés à mission, et les ETI et les grands groupes rejoindront probablement en plus grand nombre le mouvement en 2021. Ce décalage dans le temps est lié à un processus de prise de décision plus long dans ces entreprises, mais la dynamique est bien là.
Envie d'en savoir plus ?
Téléchargez le baromètre

E-talk de lancement de l’Observatoire des Sociétés à Mission

Retrouvez l’intégralité de l’e-talk de lancement de l’Observatoire des Sociétés à Mission.

Avec :
Olivia Grégoire, Secrétaire d’État chargée de l’Économie sociale, solidaire et environnementale
Emery Jacquillat, Président de la Communauté des Entreprises à Mission, Président de la CAMIF
Anne Mollet, Directrice Générale de la Communauté des Entreprises à Mission
Kevin Levillain, Enseignant-chercheur à Mines ParisTech, co-titulaire de la chaire Théorie de l’Entreprise
Charles Dufourcq, Directeur Général de PALO-IT France
Frederic Delloye, CEO d’ANAIK
Laurence Grandcolas, fondatrice MySezame.